Menu

L'AMM, un débat politique

Québec retire un article controversé de son nouveau projet de loi sur l’aide médicale à mourir

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, prend un pas de recul dans le dossier de l’aide médicale à mourir. L’article de son projet de loi sur les handicaps neuromoteurs, qualifié par les oppositions de « surprise », sera retiré.

Par François Carabin, correspondant parlementaire, publié dans le journal Le Devoir · 26 mai 2022

Projet de loi 38, les explications du Docteur Alain Naud

En entrevue à Radio-Canda Ohdio, le Dr Alain Naud nous explique ce qu'implique le nouveau projet de loi déposé hier par le ministre de la Santé et ses Services sociaux, Christian Dubé, concernant l'élargissement de l'aide médicale à mourir (AMM).

Par Entrevue audio diffusée à la radio de Radio-Canada · 26 mai 2022

Québec dépose son projet de loi pour un accès élargi

Christian Dubé s’appuie sur le large consensus et dépose un projet de loi qui vise à élargir l’accès à l’aide médicale à mourir aux personnes atteintes d’une maladie grave et incurable, comme l’alzheimer. Mais le ministre sort « un lapin de son sac » en voulant rendre admissibles les personnes atteintes d’un handicap neuromoteur, un « tout autre chantier » qui n’a pas été débattu au Québec, déplore l’opposition.

Par Fanny Lévesque, publié dans La Presse · 25 mai 2022
L'AMM, un débat politique

Abandon du projet de loi 19 : l’aide médicale à mourir avant les données

Devant l’embouteillage parlementaire, Québec abandonne le projet de loi 19 qui vise à décloisonner l’accès aux données dans le réseau de la santé pour arriver à adopter, d’ici la fin de la session, le projet de loi sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir, une question qui fait consensus à l’Assemblée nationale.

Par Fanny Lévesque et Pierre-André Normandin, publié dans La Presse · 17 mai 2022

Des experts font leurs recommandations au gouvernement Trudeau

Un groupe d’experts chargé de conseiller le gouvernement Trudeau sur les façons dont l’aide médicale à mourir pourra être offerte à des personnes souffrant d’un trouble mental recommande que des évaluations soient faites pour établir que la souffrance de chaque demandeur est intolérable et irréversible.

Par La Presse Canadienne · 13 mai 2022

L’AQDMD défend l’élargissement des DMA devant le Comité mixte spécial au Fédéral

Le Dr Georges L’Espérance, Président de l'AQDMD,  a été entendu par les députés et sénateurs membres du Comité mixte spécial sur l’aide médicale à mourir. Il a défendu l’élargissement des demandes anticipées pour les personnes touchées par une maladie neurodégénérative cognitive. Cette audition fait suite au dépôt d’un mémoire devant le Comité.

Par AQDMD · 6 mai 2022

Point de presse transpartisan

Demandes anticipées pour les maladies neurodégénératives cognitives : l’AQDMD, Véronique Hivon, Vincent Marissal, David Birnbaum et Sandra Demontigny demandent le dépôt d’une loi avant la fin de la session parlementaire.

Par AQDMD · 5 mai 2022

L’opposition presse le gouvernement de déposer une loi

L’élargissement tant attendu, et consensuel, de l’accès à l’aide médicale à mourir risque d’être « foutu » et reporté après les élections générales, craint l’opposition. Elle presse le gouvernement Legault de déposer un projet de loi au plus vite, alors qu’il reste bien peu de temps pour pouvoir l’adopter d’ici la fin de la session parlementaire le 10 juin.

Par Tommy Chouinard, publié dans LA PRESSE · 5 mai 2022

Minuit moins une pour élargir l’aide médicale à mourir au Québec

«L’aide médicale à mourir anticipée, c’est être capable de partir en sérénité. Si aujourd’hui, je pouvais faire une demande, c’est clair que je dormirais mieux la nuit», a expliqué à l'Assemblée nationale Sandra Demontigny,  une Québécoise atteinte d’Alzheimer précoce.

Par François Carabin, publié dans Le Devoir · 5 mai 2022