Quelle est la différence entre l’aide médicale à mourir et l’euthanasie ?

Il n’y en a pas. L’euthanasie est simplement le terme médical et juridique mondial. Dans le contexte sociétal actuel du Québec et du Canada, on privilégie l’expression « Aide médicale à mourir ».

(NB : Il ne faut pas confondre l’euthanasie, dont l’éthymologie grecque signifie « bonne mort », et l’eugénisme dont le but inacceptable est d’améliorer l’espèce humaine en éliminant les individus qui ne correspondent pas à certains critères raciaux ou autres. Cette pratique est illégale, inhumaine et immorale.)

Quelle est la différence entre l’aide médicale à mourir et le suicide assisté ?

Deux formes d’aide médicale à mourir sont permises au Canada hors-Québec. L’administration directe par un médecin ou une infirmière praticienne d’une substance provoquant la mort de la personne qui en a fait la demande (« l’aide médicale à mourir »), ou la remise ou la prescription par un médecin ou une infirmière praticienne d’une substance que la personne peut s’administrer elle-même pour provoquer sa mort (« le suicide assisté » ou encore « l’aide médicale à mourir par voie orale ».)

Au Québec, seul un médecin peut administrer les médicaments et il ne peut en aucune façon déléguer cet acte à qui que ce soit, résident, infirmière ou infirmier.

Le suicide assisté est illégal au Québec, mais est légal dans le reste du Canada.

L'aide médicale à mourir et les soins palliatifs

Les soins palliatifs sont l’ensemble des soins dispensés aux personnes atteintes d’une maladie qui ne répond plus aux traitements ou encore lorsqu’une personne ne veut plus de traitement. Sans hâter ni retarder la mort, l’objectif des soins palliatifs est d’obtenir, pour les personnes et leurs proches, la meilleure qualité de vie possible et de leur offrir le soutien nécessaire. 

Dans certains cas, les soins palliatifs ainsi que les autres moyens thérapeutiques n’arrivent pas à alléger les souffrances du patient. Dans ces circonstances, l’aide médicale à mourir peut être une option si c’est le désir de la personne. L’AMM et les soins palliatifs ne sont aucunement en opposition, bien au contraire. L’AMM fait partie d’une des options thérapeutiques des soins palliatifs.