Menu

Résultats de recherche

Aide médicale à mourir en cas de démence : le Bloc Québécois dépose un projet de loi – 22 mai 2024

Le Bloc Québécois a déposé à la Chambre des communes ce mercredi un projet de loi pour que le gouvernement fédéral permette les demandes anticipées d'aide médicale à mourir pour les personnes atteintes d'un trouble de démence, comme l’Alzheimer. En 2021, un rapport du Comité mixte indépendant sur l'aide médicale à mourir avait d’ailleurs recommandé au gouvernement fédéral d’aller de l'avant avec cette demande.

Appuis à l’objectif du projet d’amendement du Code criminel du Bloc Québécois en faveur des demandes anticipées

Le Bloc Québécois a déposé, ce mercredi 22 mai, un Projet d'amendement au Code criminel. L’Association québécoise pour le droit de mourir dans la dignité (AQDMD), le Barreau du Québec, la Chambre des notaires du Québec (CNQ), le Collège des médecins du Québec (CMQ), l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) ainsi que l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ) s’associent pour demander au gouvernement fédéral et aux députés fédéraux de permettre l’application des dispositions législatives québécoises portant sur les demandes anticipées d’aide médicale à mourir.

Contactez votre député pour l’inciter à agir pour les demandes anticipées d’aide médicale à mourir !

L’AQDMD vous invite à écrire automatiquement à votre député fédéral pour lui demander de se mobiliser pour garantir l’application de la loi québécoise et l’accès aux demandes anticipées aux citoyens du Québec

Nous, les vieilles et le vieux : La vie et la mort entre les mains de qui ?

« Dans les discussions sur la fin de vie, n’oublions pas que, à la base, c’est la personne, mortelle, qui est en question : chacune, chacun est confronté à sa propre souffrance, éventuelle, et à « sa » mort, inéluctable », écrit Mme Edwidge Khaznadar.

Signez la pétition de l’AQDMD !

L’Association Québécoise pour le Droit de Mourir dans la Dignité lance une pétition pour permettre l’application de la loi québécoise sur les demandes anticipées d’aide médicale à mourir, et nous avons besoin de vous.

Pour les demandes anticipées et l’application de la loi québécoise, mobilisons-nous !

En juin 2023, le Québec a encore une fois été le chef de file canadien dans l’avancée des droits des citoyens en matière de soins de fin de vie. Après un processus consultatif extrêmement sérieux et ayant donné la parole à tous les acteurs de l’aide médicale à mourir, notre Assemblée nationale a adopté le … Continuer

Nouveau sondage IPSOS sur l’aide médicale à mourir

Un nouveau sondage confirme qu’une majorité de personnes au Canada appuient les demandes anticipées d’aide médicale à mourir (AMM) et continuent d’appuyer l’accès à l’aide médicale à mourir

Annonce d’un projet de recherche pour mieux comprendre le recours à l’aide médicale à mourir en contexte québécois

Le gouvernement du Québec annonce un projet de recherche ayant pour objectif de l'aider à mieux comprendre le recours à l’aide médicale à mourir (AMM) dans la province comme celui-ci est en hausse.

Qu’est-ce que l’aide médicale à mourir (AMM) ?

Au Québec, l’AMM est une intervention encadrée par des critères légaux québécois et canadiens rigoureux. Pendant le soin, le prestataire* d’AMM administre des médicaments entraînant le décès d’un patient afin de mettre fin à sa souffrance physique ou psychologique alors qu’il souffre d’une maladie grave et incurable dont l’évolution lui est devenue intolérable. La loi … Continuer

Quelle est la différence entre l’aide médicale à mourir (AMM) et le suicide assisté ?

Deux formes d’AMM sont permises au Canada hors-Québec.  L’administration directe par un médecin ou un.e infirmier.ère praticien.ne spécialisé.e (IPS) d’une substance provoquant la mort de la personne qui en a fait la demande (« l’aide médicale à mourir »), ou la remise ou la prescription par un médecin ou un.e IPS d’une substance que la personne peut … Continuer